À la découverte de la cuisine nature

image_pdfimage_print

À la découverte de la cuisine nature

 – Jean-Paul DAUVENT – L’Avenir

Au départ, mercredi sous la pluie, la première randonnaille aubangeoise.-ÉdA – 301268457466

C’est autour du thème de la cuisine natureque s’est tenue la première randonnaille organisée par le syndicat d’initiative d’Aubange.

C’est à une balade instructive que conviait, mercredi après-midi la petite vingtaine de marcheurs rassemblés par le syndicat d’initiative d’Aubange pour la première randonnaille.

«Notre objectif est de sensibiliser les participants aux plantes sauvages souvent utilisées comme condiment, mais qui peuvent être également dégustées en plat», explique Gérard Schmidt, le président biologiste du syndicat d’initiative.

Dans sa tâche il était aidé par Claude Waltener, un guide nature expérimenté. Au départ d’Aix-sur-Cloie, le groupe s’est alors engagé dans un circuit d’environ 5 km, une promenade qui l’a mené autour du Brüll, en longeant aussi le bois de Battincourt.

Découverte de la nature avec arrêts multiples pour distinguer les plantes savoureuses et comestibles et les plantes toxiques. Idées de recettes, explications culinaires étaient également au programme!

Les délices de l’ortie

Mieux, les organisateurs ont préparé de petites dégustations sur place.

On connaît les produits associés à l’ortie, en soupe avec des poireaux, des pommes de terre ou encore des courgettes, mais plus original était le pesto aux orties, la confiture au cynorhodon, fruit de l’églantier ou encore le pain aux orties. Des produits qui font partie de cette gamme offerte par la nature et que l’on a oubliés.

«Nous devrions devenir des locavores, manger des produits qui sont fabriqués dans un rayon tout proche», expliquent les guides.

Dans nos régions, on découvre, bien évidemment, en fonction du sol des plantes qui apprécient le milieu calcaire comme l’aspérule odorante tandis qu’en Ardenne, on découvrira plus facilement des plantes qui se développent en milieux acides.

L’armoise aromatiserait les viandes et serait bénéfique contre les troubles digestifs tandis que l’herbe aux goutteux protégerait contre les rhumatismes, l’arthrose et la goutte…

Voilà quelques conseils distillés au cours de cette balade.

À l’arrivée, France André, du Marché des Saveurs, avait préparé un autre plateau de dégustation comprenant quelques exemples de produits locaux qu’elle se plaît à défendre depuis quelque temps: du jambon ardennais (Habay), du saucisson gaumais (Habay), du pâté de canard (Nobressart), de la tomme d’Hamawé accompagné d’un morceau de baguette et d’un verre de jus de pommes de Rachecourt!

Cette randonnaille était inscrite pour la première fois au programme du syndicat d’initiative d’Aubange dans le cadre du calendrier provincial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *